Les araignées

Certains les écrasent, d’autres les aspirent. A la Pampa, je les laisse tranquilles et j’avoue qu’elles me laissent assez indifférente. Il y en a tant ! Des toutes minces qui s’installent dans les chaussures pendant la nuit, des grandes qui se promènent au plafond de la salle de bains, des trapues sur les murs de la chambre. Elles tissent leurs toiles à une vitesse telle qu’on pourrait la voir s’étoffer à l’œil nu. Les araignées étant plus promptes à gagner du territoire que mon élan domestique à rendre la maison impeccable, je me suis auto déclarée perdante de cette bataille qui n’aura pas eu lieu. Je force le trait, nous sommes encore bien loin de la maison hantée.

Passées les considérations territoriales dans la maison, sortons au jardin. Avec les premières rosées de l’automne qui approche, c’est un émerveillement d’admirer ces toiles de soie perlées de gouttes, tissées entre les herbes encore sèches de la fin d’été. Un artiste n’aurait pas mieux fait. Si on maîtrisait les techniques pour exploiter le fruit du travail des araignées, quels beaux tissages nous pourrions faire (il paraît qu’un peuple, quelque part dans le monde, le fait) avec cette soie plus solide que l’acier ! Nous pourrions même devenir médecins, car la soie est bien connue pour favoriser la cicatrisation. Malheureusement, les petites bêtes souffrent souvent de leur mauvaise réputation. Elles sont considérées comme laides, que voulez-vous, qui plus est quand elles sont charnues et poilues. C’est vrai que certaines d’entre elles piquent…

On pourrait passer des heures à les observer, à voir comment elles tissent leur toile et quelle forme elle lui donnent, puisqu’il existe plusieurs types de structures. On pourrait en prendre de la graine, les imiter, les respecter, tout comme ces peuples amérindiens qui ont élevé la toile au rang de protecteur, puisque selon la légende elle attrape les mauvais rêves pour nous en protéger.  Quoiqu’il en soit, de nombreux peuples l’évoquent dans leurs croyances. En tout cas, les araignées sont bien plus sympathiques, malgré leur aspect parfois rebutant, que d’autres petites bestioles plus discrètes et pourtant plus féroces…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s