Se soigner, c’est s’écouter

Mal à la tête ? Digestion difficile ? Maux de dos ? Problèmes de peau ? Combien sommes-nous à souffrir d’une série de petites douleurs qui, si elles ne semblent pas graves, nous agacent le quotidien ? Pourtant, les médecins généralistes ne nous proposent la plupart du temps pas de solution efficace. Les médicaments n’y font rien. Les multiples examens cliniques ne décèlent rien d’anormal et nous ressortons des cabinets médicaux le moral en berne, toujours accompagnés de nos petits maux. Visiblement, les anti-douleurs et autres antibiotiques ne nous sont d’aucun secours. Pourquoi ? Le charismatique médecin Daniel Ballesteros nous répond dans son livre :

Daniel Ballesteros, Se soigner, c’est s’écouter. Repérer et décoder les signaux avant la maladie, 2014.

p1060819

Il nous dit que non, nous n’avons pas « rien » et réhabilite le terme de malaise « psychosomatique », trop longtemps utilisé de manière péjorative pour minimiser, voire nier notre mal-être. Selon lui, de milliers, des millions de personnes sont atteintes de cette « maladie invisible » dont il dit qu’elle est due à un déséquilibre de nos émotions. Sectaire, le docteur ? En aucun cas ! L’anxiété, comme nous le savons tous maintenant, est à la base de nombreuses souffrances, qu’elles soient digestives, respiratoires ou épidermiques. L’émotion qui nous arrive avec violence, qu’elle soit d’origine familiale ou professionnelle, nous affecte profondément, dans tous notre corps, et provoque des réactions en chaîne dans nos organes. Le système immunitaire s’affole, l’intestin débloque, tout se désorganise en un gigantesque chaos où plus rien n’est à sa place. Les choses s’aggravent lorsque le choc émotionnel est trop violent ou survient de manière répétitive : alors, une véritable maladie organique se déclenche, auto-immune, chronique.

Quelles sont les solutions proposées ? Avant que la maladie organique ne nous envahisse, ou même après, puisqu’il n’est jamais trop tard, il convient de veiller quotidiennement à cet équilibre émotionnel qui est en rapport étroit avec notre santé. Le docteur Ballesteros, fort de son expérience en tant que médecin généraliste et conscient du fait que l’allopathie a toujours été vaine pour soigner ses patients atteints des maux cités au début de cet article, s’est instruit, informé et orienté vers d’autres médecines qui, elles, depuis des siècles et même des millénaires, sont déjà à la pointe de l’efficacité pour soigner les malades. Médecine chinoise ou ayurvédique, homéopathie, aromathérapie, phytothérapie, yoga et méditation, acupuncture, la liste est longue des alternatives à la médecine « classique ». Grâce à tous ses savoirs, le docteur Ballesteros a conçu une médecin riche et variée, qui lui permet d’adapter ses traitements à chaque patient en particulier. Un programme de soins ultra personnalisé, dans lequel les maux, tant physiques que psychologiques de la personne, sont mis en perspective.

p1060820

Pour tous ceux dont le corps est écœuré par les médicaments, pour ceux qui sentent que la voie de la guérison passe par une plus grande écoute de leur corps et de leurs émotions, ce livre regorge de propositions et d’idées pour se soigner, en fait, avant d’être malade, pour rééquilibrer son corps et ses émotions avant qu’il ne soit trop tard. L’heure est au bien-être, qu’on se le dise. Faisons-nous du bien, soyons à l’écoute de nous-mêmes. Ce n’est pas de l’égoïsme, c’est de l’amour que nous nous donnons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s