Le coiffeur, une médecine complémentaire ?

C’est comme une boutade que commence cet article et pourtant, pourtant, il est tout à fait réfléchi. Je me suis lancée il y a quelques temps dans un voyage à travers les médecines complémentaires, non pas pour les substituer à la médecine dite classique, mais pour apporter un plus à celle-ci, pour offrir un soin complet. Après avoir mis les pieds chez un étrange kinésiologue et eu une première rencontre intéressante avec l’acupuncture et la médecine chinoise (dont je reparlerai ici), je suis arrivée à la conclusion que tout ce qui, de près ou de loin, me ferait du bien, restaurerait mon équilibre et profiterait à mon bien-être serait élevé au rang de médecine complémentaire. C’est donc dans cet état d’esprit que j’en suis arrivée à la conclusion suivante : le coiffeur est de celles-ci.

p1080001

J’entre dans mon salon préféré, je suis seule, il fait bon, les couleurs et les lumières sont chaleureuses, on m’accueille avec un sourire. De suite, je me sens bien. La coiffeuse m’explique que nos cheveux parlent pour nous et expriment notre état général : si nous sommes fatigués, ils sont cassants, fragiles, ils tombent et s’abîment. Ils lui fournissent des renseignements sans équivoque sur le stress ou l’épuisement dont nous souffrons, nos déséquilibres du métabolisme ou la prise répétée de médicaments. Oui, nos cheveux sont notre baromètre santé.

p1080004

 

Ensuite, bien évidemment et sans ironie aucune, tout un chacun sait que la coiffeuse est une oreille attentive, un déclencheur de parole. Pendant qu’elle s’occupe de nous, on peut se confier, parler sans être jugé, partager son expérience et, ainsi, démêler un peu de son histoire. Elle nous offre un miroir, au sens propre comme au sens figuré. Le fait, d’ailleurs, de lui parler en nous regardant nous-mêmes a tout d’un exercice de psychologie positive : face au miroir, face à nous, faisons preuve de sincérité et de bienveillance ! Finalement, nous devrions choisir notre coiffeuse avec les mêmes critères que pour choisir un psychologue… Deux autres choses encore : le massage du cuir chevelu n’est pas qu’un bon moment, il permet également de se détendre. Ce n’est pas un hasard s’il peut aussi être pratiqué par un kiné ou un ostéopathe par exemple. Enfin, lorsque nous ressortons de chez le coiffeur, nous sommes toujours dans un état de joie : le fait de nous sentir rénovés, ré énergisés, belles et beaux rallume la flamme de notre estime personnelle. Rien de mieux en effet pour aller de l’avant que de se plaire !

p1080006

Et puis, petit clin d’oeil : lorsque la coiffeuse se met à vous raconter avec enthousiasme sa nouvelle histoire d’amitié avec… le yoga, on se dit que définitivement, tout est lié !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s