Les aoûtats

Relisez l’article d’il y a un an sur la gale. Un an après, prenez en compte le fait que les mêmes symptômes reviennent à l’identique : boutons sur le corps qui démangent follement. Retour chez le médecin. Un autre. Docteur D., 40 ans de campagne, a vu la gale un certain nombre de fois. Sourire : « Ne m’en montrez pas plus, ce n’est pas la peine. Ce n’est absolument pas la gale. Ce sont des aoûtats ! ». De surprise, d’incompréhension, je pousse un cri. QUOI ??!! Je raconte au docteur qu’il y a un an de cela exactement, quasiment jour pour jour, trois médecins différents se sont penchés sur notre sort et, les seconds ne voulant certainement pas contredire le premier, ont tous affirmé que nous étions porteur de ce petit acarien ultra contagieux. Assise sur le fauteuil de la consultation (il valait mieux que je le sois), je me repasse le film des innombrables lessives effectuées l’année précédente, l’arrêt de travail et la prise de médicaments. Tout ça pour… rien. Je sors du cabinet, entre outrée et rassurée. Nous allons donc devoir lutter, et ce chaque été, contre des bestioles d’un autre type…

P1080037

Les aoûtats sont donc de petites bêtes qui fleurissent, comme leur nom l’indique, au mois d’août, dans l’herbe et dans les arbres. A la Pampa, visiblement, ils sont légion. Pour ainsi dire à l’œil nu, ils se rappellent rapidement à vous par de petits boutons qui viennent se loger là où il fait le plus chaud chez vous : pliures, points de frottement avec les vêtements. Nous reparlerons une autre fois de l’opportunité ou non pour les femmes de porter un soutien-gorge… Les démangeaisons sont ensuite rapidement horribles, en particulier la nuit. Alors, que faire ? Un bon bain chaud ou une douche à la même température permet dans un premier temps de calmer l’irritation. Ensuite, on vous proposera probablement à la pharmacie une crème à base de corticoïdes. Il y a pourtant de quoi être fâché avec ce genre de produits. Cherchons alors des alternatives naturelles.:

  • huile essentielle de lavande
  • spray aux huiles essentielles qui fait à la fois répulsif et calmant
  • huile essentielle de géranium
  • onguent magique rapporté de Bolivie à base d’huiles essentielles et qui vaut pour pas mal de choses, je pense lui dédier un jour un article complet tellement c’est le couteau suisse du soin

Et surtout, ne pas se gratter ! C’est le moment de progresser dans le contrôle de soi. Résister à la douleur, vivre avec, tenter de l’oublier, se dire qu’elle va passer puisque tout passe, le bon comme le mauvais. Devenir philosophe. Plus sérieusement (quoique la philosophie demeure quelque chose de très sérieux), l’action de grattage frénétique ne fait qu’augmenter la démangeaison et risque de provoquer un surinfection des boutons. Vous ne voudriez pas ça, n’est-ce pas ?

P1090292

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s