Les vertus du coloriage

Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qu’il peut bien se passer dans la tête d’un enfant qui colorie ? Acte anodin a priori, cette activité le plonge pourtant dans une inébranlable concentration. On a parfois l’impression que rien de ce qui se passe autour de lui n’a plus d’importance, que toute son attention est fixée sur le crayon. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le coloriage est à la fois une occupation prisée des enfants…et des parents, qui y voient un moyen de les canaliser. Tu ne sais pas quoi faire ? Tu t’ennuies ? Tu es un peu excité ? Fais donc du coloriage. Féconds dans leurs productions, les enfants nous offrent régulièrement de nombreux exemplaires du fruits de leurs moments créatifs. Car qu’en font-ils, ensuite ? Ils s’en désintéressent. Loin d’admirer leurs réalisations pendant des jours, ils laissent de côté les feuilles décorées. On comprend alors que ce qui compte n’est pas le résultat, mais l’acte. Et on devrait s’en inspirer…

P1000791

Adultes, nous voici réticents aux activités infantiles. Nous n’avons pas le temps. Le dessin est puéril et ridicule. Les mandalas, très à la mode pourtant, sont bons pour les végétariens adeptes du yoga. Tous les prétextes sont bons pour remiser les feutres dans les tiroirs. Cependant, le coloriage revient à la mode et beaucoup d’adultes s’y remettent, redécouvrant ainsi des gestes qu’ils pensaient oubliés. Dans un premier temps, le travail consiste à se laisser aller, à retrouver sa spontanéité d’enfant : pas évident dans des sociétés où l’on nous dicte sans cesse les règles de la bienséance et où les artistes sont trop souvent relégués à la marge. Se lâcher, oser, voilà ce que nous enseigne la feuille blanche. Une fois que le processus est entamé, il semblerait que l’on ne puisse plus se passer de ce nouvel espace de liberté.

P1000790

Quelles sont donc les vertus du coloriage ? Pour les adultes comme pour les enfants, il canalise l’attention. La précision qu’il demande – certains motifs sont de la véritable orfèvrerie – nous force à ne penser à rien d’autre qu’au geste que nous sommes en train d’effectuer, qu’à notre main qui guide les allers et retours du crayon. Pour ne pas dépasser, interdiction de se perdre dans les pensées ! De fait, nous nous mettons à respirer plus calmement. Essayez de colorier après avoir traversé la pièce en courant : le résultat ne sera pas concluant. Finalement, en inspirant profondément et lentement, en expirant de même, en se concentrant, on atteint une sorte d’état méditatif. Je lisais récemment un article à ce sujet : des d’injonctions à méditer nous sont données dans les magazines, sur les réseaux sociaux. Nous en reparlerons sans doute dans un autre article. Or, la méditation est protéiforme et le coloriage peut être une façon de la pratiquer. Quoi de mieux pour calmer la nervosité et les tremblements qui y sont associés que des lignes à suivre, des détails à traiter avec minutie ?

P1000792

Le coloriage est l’activité reine à l’hôpital. Par le passé, les petits que l’on y conduisaient pour une opération de l’appendicite se faisaient systématiquement offrir un carnet de ce genre. Parce que cela permet de passer le temps. Parce que la couleur égaye les sentiments. Les infirmières le confirment, la tendance se développe et de nombreux adultes passent leur séjour hospitalier à colorier. Et elles valident ce choix, trouvant les patients qui colorient plus détendus et moins déprimés que les autres. De là à dire que le coloriage est une médecine complémentaire, il n’y a qu’un pas.

P1000788

Quand les enfants crient trop fort : coloriez.

Quand la journée de travail a été pénible : coloriez.

Quand vous vous sentez seuls et désœuvrés : coloriez.

Quand les soucis vous submergent :coloriez.

Quand la douleur vous étreint : coloriez.

Quand vous avez envie de vous faire plaisir : coloriez.

Quand vous avez besoin de beau : coloriez.

Quand les mots ne suffisent plus à exprimer votre joie : coloriez.

Coloriez : apprenez à peindre votre vie avec les couleurs que vous souhaitez lui donner !

P1000787

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s