Faire des listes

Tout le monde fait des listes sans s’en apercevoir. Des listes de courses. Des listes de choses à faire. Des listes d’amis sur les réseaux sociaux. Des listes noires. Des listes de livres à lire ou de films à voir. Certains critiquent la liste en ce qu’elle empêche notre mémoire de travailler. Je connais un vieux monsieur à qui la femme interdisait d’écrire sur un papier la liste des commissions. Pour qu’il fasse fonctionner sa mémoire. Quand il avait oublié quelque chose chez le boucher, ou de passer chez le boulanger, elle l’obligeait gentiment à y retourner. Ce n’est pas faux : nous notons tout et oublions illico ce à quoi nous devons penser, faisant trop confiance à notre agenda… que nous oublions de regarder. Et le cerveau ramollit. Lorsqu’on oublie la liste de courses dans la cuisine, c’est alors un drame, on est tout perdu ! Pourtant, on se rend compte que le pourcentage de choses oubliées, une fois au supermarché, est relativement mince. Cela nous agace, mais devrait nous rassurer : notre cervelle n’est pas encore trop atteinte. La liste, alors, ne devrait nous servir que comme un pense-bête, une roue de secours, un « au cas où ».

P1060101

Pourtant, faire des listes nous aide tout de même beaucoup. La Bible de Dominique Loreau nous est précieuse dans ce domaine. L’art des listes est à la fois une œuvre pratique, de développement personnel et un joli objet. Listes pour se simplifier le quotidien, pour se connaître soi-même, pour prendre soin de soi, pour se faire un peu littéraire, autant de propositions qui forment un recueil suffisamment complet pour nous aider, simplement, à aller bien.  La liste n’est pas que pratique, elle est aussi un bel exercice d’écriture que l’on peut mener dans un beau carnet qu’on aura par exemple fabriqué soi-même. Pas besoin de technique particulière pour faire des listes : du papier, un crayon, de l’imagination et c’est parti !

Dans la liste des listes pratique, tout d’abord, il faut bien faire attention à la frustration et faire des listes réalistes (Devinette : combien de fois le mot « liste » apparaît-il dans cette phrase ?). Noter trop de choses à faire, avoir trop d’ambition, c’est se décourager. A éviter également : la liste des tâches ménagères, une véritable chaîne au pied. Se lever le matin et savoir que l’on va devoir passer l’aspirateur ou nettoyer la salle de bains sous prétexte que l’on a décidé que lundi ou mardi il fallait faire telle ou telle chose, c’est de l’auto flagellation ! En revanche, la liste des endroits de la maison où il faut opérer du tri ou celle des choses dont on veut se débarrasser sont bien utiles. De même que les listes d’achats à faire pour les repas, ce qui nous évitera de remplir notre chariot avec un tas d’inutilités. Avoir une vie bien ordonnée, nous dit Dominique Loreau, c’est permettre à notre cerveau de jouir d’un maximum de temps par ailleurs, pour penser à autre chose. Une fois que c’est noté, on en est débarrassé !

P1080150

Une fois que le côté pratique est réglé, on peut enfin se consacrer à soi. Se connaître soi-même, tout un chacun essaie de le faire. Les listes peuvent nous aider ! Dominique Loreau nous propose de lister ce qui se rapporte à notre éducation, nos ambitions, nos attentes, nos faiblesses et nos qualités. Cela paraît anodin. Pourtant, il est bon de s’arrêter par moments sur ce genre de choses, histoire de se confirmer que l’on est toujours sur le chemin que l’on s’est tracé, que l’on ne s’est pas égaré de notre sentier idéal. Lorsqu’on traverse une sale période, que l’on est totalement perdu dans sa vie, on peut même en arriver à faire la liste de « ce qui est nous » vs « ce qui n’est pas nous ». Croyez-moi, ça aide. Cela permet de se recentrer, de se concentrer à nouveau sur les choses que nous voulons vraiment et d’écarter celles que nous ne voulons plus voir apparaître. S’alléger de ce qui est blessant, de ce qui nous empêche d’être nous-mêmes pour enfin nous réaliser. Seul face à la feuille blanche, dans une intimité et une solitude salutaires, se mettre à nu et se redécouvrir. Beau projet, n’est-ce pas ?

P1040982

Il en résulte que, sans nous en rendre compte immédiatement, nous nous faisons du bien. Oui, les listes sont thérapeutiques. On peut les classer en deux catégories :

  • Les listes constat

Mes peurs. Les émotions négatives. Les pensées qui m’assaillent régulièrement. Ce qui m’irrite. Me fatigue. Écrire permet alors d’être plus lucide, de mieux énoncer les choses afin d’y remédier.

  • Les listes élan

Les bons moments. Les rêves de voyage. Les petits plaisirs. Les grands bonheurs. Les endroits qu’on a aimé visiter. Les plans pour le futur. Ces listes là sont comme des pansements sur nos douleurs, comme le nounours auquel on agrippait pour éponger nos chagrins d’enfant. Elles sont la bougie qu’on allume pour se rappeler de convoquer l’espoir, pour relever la tête et sourire. Parce qu’il faut avancer. Toujours.

P1090012

Maintenant que vous êtes convaincus que les listes ne sont pas une perte de temps, qu’attendez-vous pour vous y mettre ? Très vite, le concept devient un réflexe. Et on en est accro. On se met à faire des listes de tout et de rien, pratiques ou poétiques, sérieuses ou loufoques. On se prend pour Prévert ou pour rien du tout mais on s’amuse.

« La vie est et restera toujours une respiration après une autre, une pensée à la fois, un mode après un autre. Créez, par l’enchaînement d’une myriade de petites listes, votre propre réalité. Non seulement vous ne laisserez pas échapper votre vie, mais vous la saisirez, la savourerez et la vivrez mieux. » (Dominique Loreau, L’art des listes.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s